Méritas féminin 2016

Jacqueline Dionne

 

 

Native de Biencourt dans le Bas St-Laurent, Jacqueline est la 5" fille d'une famille de 8 comprenantJ filles et 1 garçon. Son père, Honoré Dionne, natif de St-Hubert, a été l'un des colonisateurs de cette paroisse autour des années 1928. En 1938, il a épousé Alice Beaulieu, native de St-Paul-de-la-Croix.
 

 

Jacqueline termine sa l`année générale en 1965 et en août de la même année, elle part travailler comme responsable d'un groupe d'enfants à I'Orphelinat d'Youville, situé à Giffard (Québec). Son travail consiste à être gardienne de résidence, poste corespondant aujourd'hui à celui d'éducatrice. Elle a à sa charge des groupes de 40 enfants (filles) par département, du lever au coucher... ce qui signifie qu'elle est responsable de leur formation, de leur éducation, de leurs problèmes de comportement, de leur santé, hygiène, tenue vestimentaire, loisirs, etc. C'est un travail qui la passionne à un point tel qu'elle fait du bénévolat auprès de ces groupes en dehors de ses heures de travail: elle alors participe à des pièces de théâtre, fait de l'animation au camaval organisé dans l'orphelinat et confectionne des costumes pour certaines de ces activités. Le soir, en plus de son travail auprès des enfants, elle poursuit sa formation à l'Institut Denys de Québec pour devenir secrétaire en sténographie et dactylographie.

Par la suite, elle devient secrétaire particulière de I'Union des facteurs du Canada de 1973 à 1980. Ses responsabilités couvrent très large et son poste est aboli à la suite du déménagement du bureau à Alma dans la région du Lac St-Jean Quelques semaines plus tard, elle est engagée par la Fédération des travailleurs et travailleuses

Méritas remis par sa sæur Noëlla

 

du Québec  (FTQ, section locale 298) commeadjointe administrative d'un bureau dans la région de Québec. Elle est responsable de la majorité des dossiers concernant le personnel de ce bureau, des agents d'affaires pour les employés(es) travaillant dans le réseau de la santé.
Que de plaisirs malgré la somme de travail pendant toutes ces années! En 2006, elle prend sa retraite après 41ans sur le marché du travail. Jacqueline étant une femme très active, elle a toujours trouvé du temps pour quelques à côté, par exemple à titre de gestionnaire d'une résidence pour personnes âgées de l99I à 1994 et dans le contexte de la FTQ, cofilme responsable de la campagne pour Centraide de 1993 à2006.

À fiavers tous ces occupations, elle a su trouver du temps pour quelques loisirs comme la motoneige l'hiver et l'été, le golf. Et, toujours avide de parfaire ses connaissances, elle s'est inscrite à des formations à l'Université du troisième Âge, à I'Université Laval; les cours choisis: «L'architecture de Québec», «Témoin de son histoire», «Bien vieillir... c'est possible» et «Introduction générale au droit».

Ce qu'il ne faut surtout pas oublier de dire, c'est que malgré ses nombreuses activités, une grande partie de son temps a été consacrée à I'Association des Dionne d'Amérique. En 1988, elle devient secrétaire de l'association lors du rassemblement des familles Dionne à St-Pierre, Île d'Orléans et depuis ce temps, elle a occupé tous les postes au sein de l'Association, présidente, viceprésidente, trésorière, directrice, responsable du bulletin de 1994 à 2000 et des archives à la Société Historique de la Côte-du-Sud à La Pocatière. Elle a été porte-parole pour le lancement de la nouvelle page couverture de l'association en 2003. Lors des fttes de la NouvelleFrance, elle a été présente au kiosque des DIONNE pendant plusieurs années et en 2008, elle a participé au marathon des familles souches comme membre de l'équip'e de l'Association Les Dionne d'Amérique inc.

Son conjoint Norman et elle ont donné beaucoup de leur temps comme bénévoles pour l'association. Aujourd'hui, ils se retirent en se disant. .. MISSION accomplie.

Notre Méritas féminin de cette année est une personne passionnée qui a mis tout son cæur pour garder vivante l'Association Les Dionne d'Amérique inc. pendant toutes ces années. C'est donc avec grand plaisir, mesdames et messieurs, que je vous invite à accueillir notre Méritas feminin, madame Jacqueline Dionne.